Pour la seconde édition des Ludi rencontres nous vous proposons de retrouver le témoignage de Danys :


Ludi Rencontre

Histoire de Danys 50 ans et Scalou 48 ans
 
Eté 2007, nous jouons déjà depuis quelques temps ensemble, sans s'être jamais vu et nous prenons plaisir à le faire. Arrivent les vacances, déjà le manque de l'autre opère. Les parties se succèdent, nos délires aussi, la magie s'installe tout doucement, sans vouloir le reconnaitre. Les mois passent, et les parties se multiplient.

Arrivent les pointes de jalousie. Puis les sentiments, doucement, se dévoilent, les tourments aussi et toujours dans le virtuel. Nous vivons réciproquement dans nos familles, sans jamais avoir pensé à une liaison adultère. Arriva ce qui arriva...

Par une belle matinée d'hiver, et après beaucoup, beaucoup d'hésitations, un RDV est fixé le vendredi 07 décembre 2007.
Pour moi cela devait être la fin d'un amour virtuel, lui savait déjà... Après plusieurs tasses de café, nos yeux étaient aimantés. Mais seulement une discussion amicale s'était installée ce jour là. Pour moi une grande panique au retour, et une promesse de ne plus le revoir. Pour lui le charme avait opéré, il était bouleversé. J'ai  passé mon premier appel téléphonique sur son portable, pour savoir si il était bien rentré. Ce qui aurait du être ma première et dernière rencontre, s'en sont enchainées beaucoup d'autres. Au sein de nos familles nous n'étions plus que des  "zombies ", une passion était née.

Durant ces rencontres, on retrouvait des sentiments " surement " oubliés. Dans ces instants de folie, on parlait comme deux ados, de tout quitter et de partir très loin. On retrouvait nos vingt ans, lolll. Six mois plus tard, nous louons une petite maison, où nous nous installons. Nous avons entendu, tous les mots et phrases de nos familles et amis respectifs : sur la cassure de nos vies familiales, et surtout, si peu de temps pour se mettre en couple. Pour nous, rien de facile, on découvrait la douleur de nos enfants ( 5 au total ), et surtout de nos conjoints, qui en quelques mois se retrouvaient dans un vide total. Combien faut-il de mois ou d'années, pour savoir que l'on s'aime, et que chacune de nos séparations étaient un déchirement. Faut-il primer un milieu familial, où nous n'étions plus a l'aise, plutôt que vivre notre passion ensemble au grand jour ?

Aujourd'hui, 27 mars 2009, 15 mois après notre première rencontre, nos yeux se reflètent toujours dans le regard de l'autre. Ma culpabilité et mes remords ont pratiquement tous disparus, bien que... Pour nous, cette nouvelle vie, serait idyllique et presque sans nuages, si nos passés communs ne venaient pas assombrir quelques fois nos journées. Je terminerai par : je ne regrette rien, si je ne l'avais pas vécu, je l'aurai regrette toute ma vie, idem pour scalou.

Danys